UK flag

Le
actualites
Par

L’habitat après le Covid-19 ? Des imaginaires aux tendances

Philippe Parchias est intervenu lors de la webconférence de l'Union Sociale pour l'Habitat dédiée à « l’habitat après le Covid-19 » qui a réuni 130 participants le 21 avril dernier. Il est revenu sur la question des inégalités sociales et numériques dans les quartiers prioritaires : Alors que la crise sanitaire a accéléré la dématérialisation de nombreux services aux populations, qu’en est-il de l’accès des habitants des quartiers à ces ressources ? Alors que ces mêmes habitants assurent une large part des services essentiels à nos villes, ne sont-ils pas les premiers pénalisés par cette transition numérique à marche forcée ?

 

Le COVID, amplificateur d’inégalités dans les quartiers

Logements exigus, forte densité de population, habitants plus vulnérables et exposés, effets du confinement encore plus délétères… Les quartiers et leurs habitants sont en première ligne. Ils assurent les métiers indispensables au fonctionnement de la nation et la résilience de nos villes car ils permettent de mieux absorber les chocs causés par la crise sur les plans sanitaires, logistiques…

 

Quid de la résilience des Quartiers prioritaires de la politique de la ville ?

Les quartiers sont des lieux d’innovation sociale en temps de crise : les initiatives solidaires s’y sont multipliées, portées par les bailleurs, les associations, les collectivités et l’État, mais aussi les habitants eux-mêmes. Ces initiatives remarquables de solidarité et d’engagement ne peuvent néanmoins compenser un affaiblissement des amortisseurs sociaux (déserts médicaux, offre de commerces de proximité lacunaire, dématérialisation trop radicale dans certains secteurs et insuffisamment accompagnée dans les quartiers, tissu associatif en souffrance y compris dans les domaines de la médiation numérique…)

 

Quels axes de travail pour rendre le numérique plus contributeur à la résilience des quartiers ?

Le déploiement de solutions numériques doit s’intensifier à travers un meilleur accompagnement. Cela passe par une meilleure connaissance des pratiques numériques existantes, la capacitation des individus, une coopération efficace avec les acteurs de la médiation et la formation au numérique.
Sans oublier de penser la complémentarité entre présence physique et dématérialisation. Il est nécessaire de maintenir une présence physique dans l’accompagnement social face à un 100% dématérialisé et à un « libre-service » numérique dont on connaît les effets en termes d’amplification des inégalités. Des lieux ouverts doivent être créés pour attirer, accueillir et renforcer les capacités.

 

Retrouvez l’article d’Actualités habitat
et ci-dessous le contenu complet de cette intervention :

Chronos Présentation PArchias Numerique Covid Habitat

 

Pour tout renseignement :

Annotation_2020-02-07_094938

Philippe Archias

Directeur innovation et recherche
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partager cet article