UK flag

Conférences

Le 2 avril dernier, le Smart City Tour s’est arrêté dans la ville de Chartres. L’événement réunissait des experts de la ville intelligente pour une demi-journée d’interventions et de tables rondes autour des enjeux particuliers aux villes moyennes et petites dans le développement de la smart city. À cette occasion, Jean-François Lucas, sociologue chez Chronos, a présenté DataCités 2.

Menée par Le Lab Ouishare x Chronos, cette deuxième saison de l’exploration DataCités est conçue comme un programme d’expérimentation autour de la conception de data services urbains sur les territoires. Cinq collectivités sont accompagnées aujourd’hui : Antony, La Rochelle, Poitiers, Pompey et Genève.

L’objectif global de cette exploration est d’accompagner ces villes dans le développement de « projets supports » qui leur permettront de se roder à l’expérimentation, au déploiement et à la mise en place de services urbains numériques respectueux de l’intérêt général. Stationnement urbain, gestion des déchets, énergie et transition énergétique via l’internet des objets… Chaque ville se concentre sur un service en particulier et chacune pourra ensuite apprendre des autres.

Au cœur de cet enjeu des datas services urbains, les stratégies d’usage, de partage et de gouvernance de la donnée, notamment entre acteurs publics et privés, constituent un point crucial. Datacités 2 vise donc à faire émerger différentes méthodes pour organiser la collaboration avec les acteurs privés qui proposent des datas services et pour co-construire avec eux des solutions qui serviront l’intérêt général.

Officiellement lancée le 11 mars, le rapport final de cette deuxième saison sera dévoilé en octobre prochain.

Pour en savoir plus : 

 

 
Partager cet article

Conférences

Les 18 et 19 mars derniers, le Ministère de l’Emploi organisait à Paris la 5ème édition du Village FSE consacré aux nouvelles approches de l'emploi et de l'insertion. Près d’un millier de participants se sont retrouvés au Cent Quatre pour cet événement qui proposait cet année un focus particulier sur la transition numérique et son impact sur l’insertion et la formation professionnelles.

Philippe Archias, Directeur Innovation et Recherche chez Chronos, a participé à la conception de cet événement en apportant son expertise et ses connaissances croisées des écosystèmes du numérique et de l’emploi.

Comment accompagner la transition numérique des métiers traditionnels ? Comment les acteurs de l’insertion peuvent-ils intégrer le numérique et ainsi augmenter les débouchés professionnels de leur public ?

Comment le numérique peut-il générer de nouvelles opportunités pour l’accès à la formation et à des emplois de qualité ?

Autant de problématiques soulevées par Chronos et qui ont donné lieu à des tables rondes animées par nos équipes. Autour de la table, se sont retrouvés des acteurs du monde social, des professionnels de la formation, des entreprises et des institutions. Parmi eux Simplon.co, une entreprise solidaire qui forme gratuitement aux métiers du numérique, Label Emmaüs, la boutique en ligne d’Emmaüs, France Stratégie, Pôle Emploi, ou encore Reconnect, une plateforme de stockage et de partage qui facilite les démarches d'accompagnement social.

Ces tables rondes furent l’occasion de confronter leurs pratiques et problématiques pour identifier les défis communs à relever. 

L’événement a été clôturé par Murielle Pénicaud, Ministre du travail.

 

IMAGE VILLAGE FSE

Pour en savoir plus : http://www.fse.gouv.fr/le-village-des-initiatives-fse

 





Partager cet article

Conférences

Les numériques au coeur des inclusions sociales et territoriales. C'est le thème de la table ronde à laquelle participera Philippe Archias, le jeudi 11 avril (16h-20h), à l'occasion du séminaire Lab "Vivons nos #villes ! Quels #futurs, quelles #transformations, quels acteurs ?" de l'Institut Esprit Service

Interviendront également lors de cette table ronde : 

  • Eskandar Benaicha, Responsable du pôle communication digitale, UNICEF France
  • Pierre Ferrari, Directeur de la Stratégie Numérique-Chef de Projet Modernisation / Ville d’Arras
  • Jean Michel Morer, Maire de Trilport (Seine & Marne)

Pour plus d'informations, contacter Alain Tedaldi, directeur de l'Institut Esprit Service 

Partager cet article

Conférences

Le Digital Society Forum, plateforme collaborative ouverte créée par Orange pour réfléchir collectivement à l'impact du numérique sur la vie quotidienne organisait ce mercredi 23 janvier l'édition 2019 de sa journée des ambassadeurs.

A cette occasion, Philippe Archias, Directeur Innovation et recherche chez Chronos et au sein du Lab Ouishare x Chronos était invité pour évoquer deux explorations portant sur l'encapacitation des territoires et des individus : Capital Numérique et DataCités 2. Les explorations du Lab Ouishare x Chronos associent des entreprises, institutions et/ou collectivités, dans une démarche de recherche-action visant à explorer collectivement un sujet émergent et, si cela est pertinent, à mettre en place des expérimentations sur les territoires. 

Orange est notamment partenaire de Capital Numérique, exploration lancée dans le but de comprendre, penser et surtout expérimenter des nouvelles collaborations pour faire du numérique un atout réel au service de la réduction des inégalités dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). 

 

Retrouvez la présentation de Philippe Archias 

 
Partager cet article

Conférences

Le 9 mars 2018, Bruno Carballa, Expert "Économie collaborative et de la donnée" chez Chronos, participait à une table ronde organisée par le Parti Communiste Français sur le coopérativisme de plateforme dans le cadre des 3e États Généraux de la Révolution Numérique.

Animé par Kevin Poperl, vice-président de la plateforme coopérative de livraison CoopCycle, le débat réunissait également Carlo Vercellone, Professeur des Universités en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8, Laura Aufrère, doctorante en sciences de gestion à l’Université Paris 13, Sylvie Mayer, du réseau économie sociale et solidaire au PCF et Artur Hay, coursier bordelais et secrétaire du syndicat CGT des coursiers à vélo de la Gironde.   

Ce temps d’échange a été l’occasion de s’interroger sur une série de problématiques propres aux plateformes coopératives : les limites au développement d'une production coopérative (accès au capital, dumping des statuts de travailleurs, tendance à la monopolisation, etc.), les changements institutionnels à porter pour permettre de soulever ces limites,  les types de propriété intellectuelle pour défendre "le commun" contre le free labor et la stratégie et convergence entre les militants, syndicats et partis politiques pour développer ce nouveau "service public".

Partager cet article