UK flag

GENERAL

En complément de ce cahier innovation et prospective, le LINC publie également une exploration prospective et spéculative de la protection de la vie privée en 2030, à laquelle Chronos a contribué, aux côtés de Casus Ludi / Design Friction et de Daniel Kaplan.
Dans ce livrable, nous avons proposé de nouveaux récits et imaginaires afin de questionner les futurs de la vie privée à l’horizon 2030 et d’apporter une reflexivité sur les pratiques de régulateur de la CNIL.
Tout au long de la démarche, nous avons cherché à mettre en évidence les frictions qui pourraient être déclenchées par les usages des technologies dans différents groupes sociaux et moments de la vie numérique, ainsi que les risques qui en découleraient pour les libertés individuelles et collectives.
Les 4 axes de départ sont les suivants :
  • la vie quotidienne et l’évolution des modes de vie des individus,
  • les pratiques numériques « ordinaires »,
  • les inégalités et les différences sociales,
  • la relation à la vie privée.
Pour explorer les futurs, à l’aune de ces 4 axes, Chronos, Casus Ludi / Design Friction et Daniel Kaplan ont mobilisé différentes approches : les imaginaires, la fiction spéculative et le design fiction
Grâce à une collecte de différents fragments d’imaginaire, l’équipe a pu mettre en avant différents scénarios prospectifs ancrés dans les imaginaires collectifs. Ces fragments ont pu prendre la forme de vêtements, de courts métrages, de poèmes ou encore de photos. Puis, nous avons dessiné quelques fils conducteurs liant ces fragments, pour en extraire les notions principales et qui permettront de nourrir une réflexion pertinente et unique.
Une fois les fragments collectés, une seconde phase d’identification de tendances contemporaines lourdes et moins lourdes (signaux faibles) permet d’affiner la pensée et les idées qui en avaient été extraites. Ainsi, 3 futurs spéculatifs pour la vie privée en 2030 ont été définis et sont les suivants :
  • Réputé ou répudié : des scénarios qui explorent les « réputations en ligne » qui peuvent se baser sur de plus en plus de données et informations privées (conduite à risque entre autres) et qui permettraient même de créer des polices d’assurance adaptées aux conduites de chacun de manière très pointue et individualisée.
  • L’ingérence face aux ingérables : comment les pratiques gouvernementales pourraient évoluer pour insuffler les « bons comportements » aux individus récalcitrants, à un moment où les nudges (incitations psychologiques) ne suffiront plus.
  • Home Sour Home : ce futur se base sur l’introduction de produits « smart » de l’IOT (internet des objets) au sein des domiciles. Les scénarios présentent différentes stratégies au sein de ces foyers autour de la collecte de données qu’ils génèrent, de la monétisation de ces données, à l’adoption d’un service de nettoyage de ses traces numériques.
Pour illustrer le deuxième futur...
Demande indemnisation LINC
Ce document est finalisé en Janvier 2021, sous licence Creative Commons CC-BY et disponible au téléchargement en suivant ce lien.

 

Crédit photo //unsplash.com/@lazycreekimages">Michael Dziedzic

 
Partager cet article