Entretien de Léa Marloff dans les Echos sur les conclusions de la publication du Lab OuiShare x Chronos "Echange stationnement contre services de mobilité"
Le
Presse
Par

L'immobilier doit passer d'une logique de bâti à une logique de services

Entretien de Léa Marzloff dans Les Echos sur les conclusions de la publication "Echange stationnement contre services de mobilité" avec le Lab Ouishare x Chronos

Pourquoi Chronos s'est penché sur cette question de la place de parking ?

Cette question répond à plusieurs enjeux. Un enjeu économique, car le stationnement est un coût important dans le logement. Un parking représente entre 8 et 15 % du coût de construction d'un immeuble. Le promoteur dépense entre 15 et 25.000 euros pour une place de parking en sous-sol. Cet argent peut être utilisé autrement, pour réaliser des équipements sportifs en sous-sol ou pour des solutions de mobilité durable comme des parkings à vélos. C'est aussi un enjeu social, cela permet de faire baisser le prix des loyers et de les rendre accessibles à un plus grand nombre. Enfin, il y a évidemment un enjeu environnemental. Avoir ou non une place de stationnement conditionne nos choix de mobilité. On utilise plus sa voiture si on a une place de parking. Or cette dernière sera garée 95 % du temps. De plus en plus de villes accordent des dérogations pour que les programmes immobiliers associent moins de places de parking par logement.

Lire la suite de l'entretien

Partager cet article